Sarkozy le retour

Télécharger en PDF
Lecture : 11 min
Print Friendly, PDF & Email

14102397_10154501115702612_1885664850414408326_n

 

LA PROGRAMMATION HOLLYWOODIENNE DU DUEL JUPPÉ-SARKOZY VA-T-ELLE DÉTOURNER LES FRANÇAIS DES VRAIS SUJETS ? ==
Toujours empêtré dans des affaires judiciaires, Sarkozy annonce sa candidature pour l’élection présidentielle et «son» programme, copié-collé sur les exigences de la Commission européenne.
—————————-
Le lundi 22 août 2016 à 20h, les rédactions des journaux télévisés des grandes chaînes de télévision ont tous consacré une large place au secret de Polichinelle devenu l’information du jour. Au terme d’un faux suspense de plusieurs mois, Nicolas Sarkozy vient de se déclarer officiellement candidat pour l’élection présidentielle de 2017.

Cette annonce s’accompagne du lancement d’un nouveau livre – que l’ancien chef de l’État intitule «Tout pour la France» – dans lequel il attaque Alain Juppé et nous livre son projet politique pour notre pays.

Les mesures phares de «son» programme présidentiel peuvent se résumer en quelques lignes :

a) dégressivité des allocations chômage de -20% au bout de 12 mois et à nouveau de -20% au bout de 18 mois,

b) alignement des retraites de la fonction publique sur le privé,

c) temps de travail décidé dans l’entreprise par référendum,

d) réduction immédiate et drastique des charges pesant sur les entreprises,

e) abaissement des dépenses publiques à un niveau de dépense « équivalent à 50 % du PIB »,

f) et enfin, Nicolas Sarkozy reconnaît que la TVA sociale est arrivée trop tard.

Le tout est livré dans un emballage marketing, très soigné par les conseillers en communication, où il n’est question que d’amour de la France et de lutte pour préserver notre identité nationale.

————————-
COMMENTAIRES
————————-
———————————————————————–
1) La guerre fait rage dans le panier de crabes LR
———————————————————————–
Notons d’abord que cette annonce de Sarkozy n’est qu’un énième coup de pinces, en attendant le suivant, dans ce panier de crabes empuanti par les affaires qu’est le parti dénommé, par antiphrase orwellienne, « Les Républicains » (LR).

Rappelons en effet qu’il règne à LR, plus que jamais, une ambiance suffocante de guerre de tranchées et de règlement de comptes. Ce parti dont la situation financière nette au bilan est lourdement négative, est tenu à bout de bras par les banques et par les financements publics. Ce n’est plus qu’un sordide syndicat de placement de type maffieux, où sévit une guerre des gangs entre des chefs qui n’ont plus d’autre ambition que de piétiner leurs collègues pour s’approprier la meilleure part du gâteau.

C’est ainsi que Nicolas Sarkozy affirme à qui veut l’entendre que « ce n’est pas papy Juppé [= Alain Juppé], bébé Bruno [= Bruno Lemaire] ou l’autre eunuque [= François Fillon] qui vont être capables d’avoir du sens politique, de la volonté et des couilles [sic]. Donc, pour les primaires, la messe est dite. »
[ Source : http://www.marianne.net/sarkozy-papy-juppe-bebe-bruno-autre… ]

On imagine donc avec jubilation comment « Papy », « Bébé » et « l’Eunuque » ont apprécié l’annonce de cette candidature de Sarkozy – pour la 3e fois quand même – à une élection présidentielle. On se délecte à l’avance de la vengeance et des coups bas que sont en train d’ourdir les autres écuries de la « primaire ».

Il est utile de rappeler à ce propos que, si « Papy » a un casier judiciaire chargé ( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Jupp%C3%A9…) et que si « Bébé » a essuyé récemment des attaques contre sa femme ( Source : http://www.huffingtonpost.fr/…/emploi-femme-bruno-le-maire-… ), le sieur Sarkozy est empêtré dans un nombre d’affaires judiciaires tel qu’une chatte n’y retrouverait pas ses petits.

En février dernier, le site Huffington Post recensait ainsi « ces affaires judiciaires dans lesquelles le nom de Nicolas Sarkozy est cité », en particulier l’affaire des écoutes téléphoniques, l’affaire Bygmalion, l’affaire du financement libyen, l’affaire Karachi, l’affaire des sondages de l’Élysée, l’affaire Tapie-Lagarde, l’affaire des voyages privés payés par Courbit et l’affaire du « Kazakhgate ».
( Source : http://www.huffingtonpost.fr/…/affaires-nicolas-sarkozy-tou… )

Compte-tenu de l’ambiance d’amicale camaraderie qui règne entre tous ces crabes, tourteaux, étrilles et araignées de mer qui se montent les uns sur les autres et se frappent à grands coups de pinces dans le panier LR, il serait étonnant que les hommes de l’ombre travaillant pour « Papy », « Bébé » ou « l’Eunuque » ne tentent pas de faire ressortir en plein jour l’une ou l’autre de ces affaires au cours des semaines qui viennent.

D’ores et déjà, la réplique n’a d’ailleurs pas traîné : à peine Sarkozy avait-il annoncé sa candidature qu’un sondage Ipsos-Le Point (financé par qui ?) affirme que l’ancien chef de l’État perd 13 points chez les sympathisants du parti les Républicains…
[ Source : http://actu.orange.fr/…/sondage-juppe-domine-sarkozy-coule-… ]

N’oublions pas non plus que François Bayrou, qui se voyait déjà Premier ministre d’Alain Juppé président, a toujours dit qu’il ne se présenterait à la présidentielle si c’était l’ex-Premier ministre repris de justice qui remportait la primaire de LR. Mais qu’il s’y présenterait en revanche si c’était Sarkozy qui remportait la timbale, tellement il voue à l’ancien président une haine inexpiable.

C’est dire si des rebondissements sont à prévoir.

———————————————————————–
2) D’où sort le programme présidentiel de Nicolas Sarkozy ?
———————————————————————–
En ayant à l’esprit cet arrière-plan sordide de guerre des gangs, la question que l’on se pose ensuite est de savoir où donc Sarkozy est allé chercher les propositions programmatiques, rappelées ci-dessus, auxquelles les grands médias ont donné du retentissement.

Pour trouver la réponse, il est intéressant de mettre ces propositions en regard des dernières «Recommandations de la Commission européenne» pour la France. Car cet exercice salutaire permet de se rendre compte que l’originalité du programme politique « de Nicolas Sarkozy » réside surtout dans le fait qu’il n’en a aucune.

Sarkozy – ou ses équipes – a en effet recopié tout simplement les propositions des «Grandes Orientations Politiques et Économiques» de 2016 (GOPÉ) faites par la Commission Européenne à la France, et ce en vertu de l’article 121, paragraphe 2, et de l’article 148, paragraphe 4 du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne.

Le document officiel de la Commission du 18 mai 2016 – consultable en ligne en se reportant ici : http://ec.europa.eu/europe2…/…/csr2016/csr2016_france_fr.pdf – nous apprend en effet que les recommandations 2016 concernant le programme national de réforme de la France se concentrent sur les points suivants :

1) réduction de l’assurance chômage et de la durée d’indemnité,

2) éliminer les barrières entre services publics et privés,

3) suppression des seuils de protection des travailleurs dans les entreprises,

4) réduction des impôts sur les sociétés,

5) réduction du budget de l’Etat,

6) élargir la TVA.

Les adhérents et sympathisants de l’UPR qui nous suivent ne seront donc pas étonnés par le caractère de « déjà vu » des propositions de Sarkozy, puisque nous les avions présentées en avant-première lors de l’entretien d’actualité du 2 juin 2016. Nos lecteurs peuvent le visualiser à nouveau ici : https://www.upr.fr/entretiens-actualite-upr/32576.

———————————–
CONCLUSION : Le faux duel Juppé-Sarkozy,
l’un et l’autre serviteurs zélés de l’oligarchie qui détruit la France.
———————————–
Cela fait certainement belle lurette que l’oligarchie a prévu que les Français « basculent à droite » en 2017, comme elle avait prévu qu’ils « basculeraient à gauche en 2012 », et comme elle anticipe probablement qu’ils « rebasculeront à gauche » en 2022. Ces jeux de bascule sont faits pour amuser le bon peuple et lui faire croire qu’il a son mot à dire sur ceux qui les gouvernent.

Sans doute a-t-elle estimé, non sans habileté, que l’ancien Premier ministre Alain Juppé pourrait être présenté comme un retour aux années Chirac, lesquelles finissent par prendre des allures d’Âge d’or compte-tenu de ce qui les a suivies…

Pour s’assurer de la parfaite soumission d’Alain Juppé à l’oligarchie euro-atlantiste, celui-ci a été invité à venir se présenter à la réunion annuelle du Bilderberg de 2015
(Source : http://www.lefigaro.fr/…/25006-20150611ARTFIG00226-alain-ju… ).

Cette invitation étant passée trop peu inaperçue, c’est Édouard Philippe, maire du Havre et porte-parole d’Alain Juppé qui a plus discrètement été invité pour la réunion du Bilderberg de 2016
( Source : http://www.normandie-actu.fr/le-maire-du-havre-edouard-phi…/ )

——

Face à cette mise sur orbite d’Alain Juppé, la candidature de Nicolas Sarkozy ne peut être que bénéfique à l’oligarchie. Pour deux raisons majeures :

———————————————————-
1) Sarkozy, le 2e « fer au feu » de l’oligarchie
———————————————————-
D’une part, parce que Sarkozy a déjà présenté tous les gages de soumission à Washington et à l’oligarchie pendant son premier quinquennat. Même si elle révulse beaucoup de Français, la perspective de son éventuelle réélection n’a donc rien pour faire peur à ces commanditaires-là, d’autant plus que Sarkozy a de nouveau produit des gages de soumission qui valent bien la participation au Bilderberg d’Alain Juppé.

Le rendez-vous de deux longues heures – censé devoir rester secret – que Sarkozy a eu avec le roi d’Arabie le 3 août dernier au Maroc a prouvé qu’il est toujours aligné sur la géopolitique des néo-conservateurs américains et sur l’axe Washington – Riyadh.
Il est intéressant, à ce propos, de lire les informations assez sensationnelles contenues dans cet article : http://www.algeriepatriotique.com/…/ce-que-le-roi-d%E2%80%9… )

Et, en présentant un programme politique conforme à 100% aux exigences de la Commission Européenne, Nicolas Sarkozy prouve qu’il est également toujours aligné sur les principes de l’euro et de la « construction européenne » imposés par Washington.

En bref, Sarkozy vient d’envoyer un signal clair à l’oligarchie : il se place d’ores et déjà comme le candidat de secours du système, si la « solution Juppé » venait à échouer pour une raison ou pour une autre.

————————————————————–
2) Le feuilleton de l’automne, pour empêcher les Français de réfléchir aux vrais choix stratégiques de la France
————————————————————–
D’autre part, la rivalité Juppé-Sarkozy va être servie comme un feuilleton hollywoodien à rebondissements devant les Français pendant plusieurs mois.

L’idée est de détourner l’attention des électeurs et de mobiliser leur curiosité politique sur ce duel de type « Dallas », plutôt que sur les grands choix stratégiques en matière économique, sociale, monétaire, diplomatique ou militaire.

Pourtant, quiconque y réfléchit deux secondes, sait bien que le duel Juppé-Sarkozy, qui risque de nous être servi à satiété par les grands médias jusqu’en novembre, est sans aucune importance.

Alain Juppé, comme Nicolas Sarkozy, sont tout aussi inoffensifs l’un que l’autre pour l’ordre euro-atlantiste établi.

Pour assouvir leur vanité personnelle, Juppé comme Sarkozy sont l’un et l’autre prêts à poursuivre inlassablement les politiques de destruction de la France, menées déjà par eux-mêmes depuis des années pour le plus grand profit de l’oligarchie.

——

En conséquences, l’UPR appelle tous les Français à faire savoir qu’ils ne sont pas dupes de ce « duel hollywoodien » pour rire.
Nous appelons nos compatriotes à se mobiliser pour écarter de l’Élysée à la fois Juppé et Sarkozy, comme les autres candidats présélectionnés et hyper-médiatisés par l’oligarchie.

François ASSELINEAU
Adrien RIONDET (Équipe de rédaction)
23 août 2016

Enregistrer

Enregistrer

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :