Appel solennel à Mme et MM. Apathie, Bourdin, Chabot, Ménard, Ruquier, Taddeï, Zemmour

Print Friendly, PDF & Email

ALLEZ-VOUS CONTINUER À REFUSER D’INVITER FRANÇOIS ASSELINEAU ? => ALLEZ-VOUS LAISSER LE PEUPLE FRANÇAIS SUBIR ENCORE LA SCANDALEUSE INDIGNITÉ DE LA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE DES DEUX MARIONNETTES DE L’UMP ET DU PS ?

La campagne présidentielle n’est même pas commencée qu’elle s’annonce sous les pires auspices.
Non seulement MM. Sarkozy et Hollande sont scandaleusement avantagés par les médias aux ordres des forces euro-atlantistes, puisqu’ils leur ont accordé 70% du temps d’antenne politique en janvier selon les calculs du CSA, mais ils n’ont aucune analyse sérieuse à présenter ni aucun programme à présenter pour sauver la France du désastre final.

Et comme ils n’ont rien à dire, ils s’insultent continuellement. Ils rejoignent ainsi le niveau d’avilissement honteux du débat que l’on a déjà pu voir entre Mme Le Pen et M. Mélenchon il y a quelques jours, qui n’ont rien trouvé de mieux que de s’insulter en éludant soigneusement tous les sujets capitaux sur l’UE, les USA et l’OTAN.

L’UPR demande une nouvelle fois, de la façon la plus solennelle, que François Asselineau, candidat déclaré à l’élection présidentielle depuis le 3 décembre, puisse être invité en urgence dans les grands médias de notre pays.

Le programme présidentiel du président de l’UPR, qui a été déjà visionné près de 45.000 fois sur le seul vecteur Dailymotion (http://www.dailymotion.com/video/xmsihw_presidentielle-2012-le-programme-de-francois-asselineau-president-de-l-upr-1-10_news) apparaît aux yeux d’un nombre sans cesse croissant de Français comme d’une qualité, d’une hauteur de vue, d’une pertinence et d’une honnêteté qui achèvent de ridiculiser le pseudo-débat misérable des candidats officiels du système.

Pourtant, François Asselineau a eu « droit » exactement, depuis l’annonce de sa candidature, à 00 heure 00 minute et 00 seconde de couverture dans les grands médias du pays. Ce verrouillage insensé est effectué au mépris de toutes les règles d’équité énoncées par le CSA et confirmées de vive voix par Mme Kelly, membre du CSA, présidente de la Commission pluralisme politique, à François Asselineau et à Laurent Dauré, Secrétaire national.

Il est temps que cesse ce scandale qui a pour conséquence d’obérer de plus en plus gravement la capacité même de François Asselineau à pouvoir se présenter à l’élection présidentielle. Le seuil des 500 parrainages risque d’être inaccessible si l’omerta médiatique totale qui le frappe continue à en faire un inconnu aux yeux des maires des villes et villages de France.

Nous estimons que la responsabilité professionnelle des journalistes politiques de notre pays est désormais engagée sur ce verrouillage médiatique absolu, digne des pires dictatures, et condamné par un CSA hélas sans pouvoir. .

Bureau National de l’UPR

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :