La prétendue “construction européenne” a transformé les pays d’Europe en nouveau Tiers-Monde.

Télécharger en PDF
Lecture : 5 min
Print Friendly, PDF & Email

Dans tous les pays du monde, on observe avec stupéfaction et incrédulité la catastrophe sanitaire en cours en Italie, en Espagne, en France et dans les pays de l’Union européenne.

Le monde entier est stupéfait du délabrement de la situation sanitaire dans l’UE et notamment en France


Le magazine Courrier International nous apprend ainsi que, vu du Canada, des États-unis, d’Argentine ou de Suisse, les éditorialistes des plus grands journaux décrivent avec effarement l’impréparation, l’irresponsabilité, la désorganisation et la pénurie des instruments et des médicaments de base du système de soin français, complètement désemparé face à l’arrivée de l’épidémie de coronavirus.

Les observateurs étrangers décrivent l’état affreux de “délabrement du système de santé” en France, dans des termes tout-à-fait comparables à ceux que les grands médias français réservaient naguère, avec un apitoiement hypocrite, à la situation sanitaire en Éthiopie, au Rwanda, au Venezuela ou à la Corée du Nord.
Source : https://www.courrierinternational.com/article/vu-de-letranger-la-penurie-de-masques-en-france-symbolise-le-delabrement-du-systeme-de-sante

La situation semble meilleure en Afrique que dans l’UE


À propos de l’Afrique, justement, on apprend que les systèmes de santé de certains pays africains pourraient être mieux préparés et plus efficaces que ceux des pays de l’Union européenne.

Instruits par la terrible épidémie de virus Ebola, ils ont fait preuve de plus d’anticipation que les systèmes italien ou français, ce qui n’est d’ailleurs pas difficile. Pour l’instant, la propagation du Covid-19 y est en tout cas plus lente que dans l’UE.
Source : https://fr.sputniknews.com/afrique/202003191043326379-et-si-lafrique-faisait-mieux-que-leurope-pour-lutter-contre-le-coronavirus/

Faute de solidarité européenne, l’Italie et l’Espagne appellent au secours la Chine, Cuba et le Venezuela !!

Enfin, on sait que le système hospitalier italien, victime comme en France de l’austérité budgétaire perpétuelle imposée par l’UE “pour sauver l’euro”, n’arrive absolument plus à traiter le nombre exponentiel de malades.

Face au scandale absolu que représente la nécessité de faire le tri entre les malades que l’on va sauver et ceux que l’on va laisser mourir faute de matériel et d’aides soignants suffisants, le gouvernement de Rome – pour lequel les autres pays de l’UE ne lèvent pas le petit doigt – vient d’appeler au secours la Chine, Cuba et le Venezuela.
Source : https://www.lesechos.fr/monde/europe/coronavirus-la-lombardie-demande-laide-de-la-chine-de-cuba-et-du-venezuela-1187398

Quelle terrible ironie de l’Histoire !

Les dirigeants européistes, bouffis de mépris et d’orgueil, relayés par des médias aux ordres, qui se moquaient odieusement il y a encore quelques semaines du “délabrement du système de santé” au Venezuela, de la dictature à Cuba ou en Chine, et de la “pénurie de médicaments” dans laquelle allait sombrer le Royaume-uni à cause du Brexit, en sont réduits aujourd’hui, toute honte bue, à supplier ceux-là mêmes qu’ils accablaient de sarcasmes, de les sauver.

Conclusion : conformément au mythe de la Tour de Babel, les utopies mènent invariablement au désastre.

La conclusion, tragique, s’impose aux yeux de tous.

Comme la “construction du communisme” qui a sévi de 1917 à 1991, la “construction européenne” est une utopie, que des idéologues forcenés ont voulu imposer sur terre, en faisant fi des votes, des obstacles, du bon sens, et de l’irréductible diversité “des langues, des peuples et des nations”, comme on dit dans la Bible en illustration de la destruction inéluctable de la Tour de Babel.

Le résultat est le même.

Comme la “construction du communisme” avait transformé tous les pays tombés dans son orbite en dictatures misérables et inefficaces, la “construction européenne” a transformé les pays d’Europe occidentale, jadis les plus prospères de la planète, en nouveau Tiers-monde. Et le pire reste à venir.

François Asselineau
21 mars 2020

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :