Le refus du gouvernement de mettre en œuvre – immédiatement – le traitement du professeur Raoult (Chloroquine + Azithromycine) est en train de tourner au scandale d’État

Télécharger en PDF
Lecture : 3 min
Print Friendly, PDF & Email

L’Institut marseillais où travaillent le Professeur Raoult et son équipe fait désormais l’objet de files d’attente, au fur et à mesure que se propagent sur Internet les informations concernant :
– les tests systématiques du Covid19 pratiqués sur tous les patients par cet institut
– et le traitement à la chloroquine (nivaquine) associée à l’antibiotique Azithromycine qui donne, semble-t-il, des résultats spectaculaires.

La vidéo mise en ligne ce jour par LCI (ci-joint) témoigne de la volonté massive du public.

– L’UPR publiera dans la journée un communiqué de presse appelant tous les Français à demander des comptes au gouvernement sur ses manœuvres inexplicablement dilatoires au sujet de ce traitement.

La nivaquine est certes un médicament qui doit être utilisé avec discernement, comme tous les médicaments.

Mais c’est un médicament qui a été mis sur le marché en 1949 (il y a donc 71 ans !) et qui est parfaitement connu et peu dangereux lorsqu’il est administré sous contrôle médical.

Compte tenu des résultats obtenus par ce traitement, et confirmé en Chine et dans de nombreux autres pays du monde, il est scandaleux d’entendre le ministre Olivier Véran évoquer que la mise en place de ce traitement pourrait intervenir à l’issue d’une “étude européenne” dont les résultats seraient connus… dans 6 semaines !

Lorsque l’on a le choix entre :

– d’un côté un traitement, qui n’a pas encore été approuvé conformément aux procédures administratives, mais qui a été testé comme très efficace par l’équipe médicale l’administrant et par les malades guéris,

– et de l’autre côté aucun médicament du tout, et la perspective de laisser les gens mourir en quelques jours,

le choix éthique et moral est normalement vite fait !

Monsieur le ministre, dans 6 semaines, il risque d’y avoir 5 à 10 000 morts de plus en France du coronavirus.

Les familles des futures victimes ont les yeux rivés sur votre décision immédiate.

Vous devez autoriser l’administration immédiate et partout en France du traitement conçu par le professeur Raoult, quitte à demander aux patients demandeurs qu’ils signent une décharge de responsabilité, tant que les procédures d’approbation administratives n’ont pas encore été conduites jusqu’à leur terme.

Si vous ne prenez pas cette décision immédiatement, vous serez susceptible d’être poursuivi très prochainement devant la Cour de Justice de la République pour non assistance à personnes en danger de mort.

FA
23/03/2020
————————

https://www.lci.fr/sante/video-chloroquine-covide-19-coronavirus-pandemie-traitement-des-files-d-attente-devant-l-institut-ou-travaille-le-professeur-raoult-a-marseille-2148843.html

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :