== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 4 au 11 novembre 2018

Télécharger en PDF
Lecture : 22 min
Print Friendly, PDF & Email

Made in France Expo. (LP – Delphine Goldsztejn)

 

Le « made in France » tient salon à Paris

Près de 450 entreprises qui fabriquent en France se sont réunies à Paris, du 10 au 12 novembre, pour le salon MIF Expo.

Source : le Parisien (8 novembre)

Preuve que la France a tous les atouts pour réussir, dans tous les domaines : agriculture, industrie, services. Ce sont les traités européens qui, en organisant une hyper-concurrence libre et « non faussée » au sein de l’Union européenne, empêchent les pouvoirs publics d’aider ces projets prometteurs. Il est à noter que seule l’UPR a distribué des tracts à l’entrée de ce salon.

 

France

Budget des armées : la défense privée de la solidarité entre ministères

Contrairement aux engagements présidentiels, la Défense doit payer dès 2018 l’intégralité des surcoûts des opérations extérieures. Soit plus de 400 millions d’euros à trouver.

Source : le Monde (7 novembre)

« Les promesses n’engagent que ceux qui y croient » : manifestement, le gouvernement a fait sien cet adage cynique. C’est un nouveau pied de nez fait par le président de la République à l’armée, de laquelle l’ancien chef d’état-major Pierre de Villiers disait qu’elle était pourtant déjà rognée jusqu’à la moelle.

 

Défense européenne, OTAN… Macron rétropédale face à Trump

À la suite d’un échange de piques par déclarations interposées, Emmanuel Macron et Donald Trump ont eu un échange plus apaisé ce 10 novembre à l’Élysée. Le président français assure être d’accord sur la nécessité du partage des charges de l’OTAN.

Source : RT France (10 novembre)

La girouette Macron s’oriente à la fois vers l’OTAN, la défense européenne, le rapprochement avec la Russie et la réduction du budget des armées. Pas étonnant que le navire France tourne en rond, incapable de tenir un cap. Quelle crédibilité diplomatique reste-t-il à ce marin d’eau douce ?

Le couple Macron piteusement enfumé par les gaz d’échappement de la Cadillac de Trump, qui n’en a ostensiblement rien à faire. Tout un symbole !

 

François Asselineau et Frédéric Robert sur D!CI TV

La chaîne locale des Hautes-Alpes a interrogé Frédéric Robert, maire UPR de Monêtier-Allemont, ainsi que François Asselineau, au terme d’un week-end de rendez-vous publics avec 60 personnes à Montauroux, 230 à Antibes et 140 au Poët.

Source : UPR (10 novembre)

 

France – Colère

La grogne sur le prix des carburants fait encore chuter la cote de Macron

La cote de confiance du chef de l’État recule pour le troisième mois consécutif et tombe à 27 %. Signe que « l’impopularité devient hostilité », 44 % des Français ne lui font « pas confiance du tout ».

Source : les Échos (8 novembre)

Macron croyait choisir son terrain pour aller « à la rencontre du peuple », dans un exercice mémoriel soigneusement limité et déminé. Hélas pour lui, le peuple n’est pas dupe et lui reproche les conséquences de sa politique, dictée par les GOPÉ. Maquillage, diversion, communication : cela ne fonctionne plus, et la colère gronde !

 

Effondrement d’immeubles insalubres à Marseille : plusieurs morts et disparus

Rue d’Aubagne, à Marseille, dans le quartier de Noailles, deux immeubles vétustes se sont effondrés, faisant plusieurs victimes. De nombreuses personnes sont encore portées disparues.

Source : le Parisien (7 novembre)

Que des immeubles s’écroulent en France, au début du XXIe siècle est une honte. Qu’ils s’effondrent sur des habitants logés là par des marchands de sommeil est un scandale. Que les pouvoirs publics soient impuissants à faire rénover ces bâtis, ou à leur substituer des immeubles neufs en dit long sur les effets néfastes de l’austérité, car la France a besoin de dizaines de milliers de nouveaux logements. Faut-il rappeler que la sécurité est le premier droit des citoyens de la République ? L’argent ne manquerait pourtant pas en cas de Frexit : la France disposerait chaque année des 9 milliards d’euros qu’elle verse en plus à l’UE par rapport à ce qu’elle en reçoit, sans compter l’évasion fiscale incontrôlable à cause de l’article 63 du TFUE.

Les secours et les services d’urgence sont toujours en place à Marseille, deux jours après l’effondrement des immeubles. (Reuters – Jean-Paul Pelissier)

 

 

À Paris, les ambulanciers manifestent contre l’ubérisation de leur métier

Une partie du périphérique parisien est restée bloquée, lundi soir, par plusieurs centaines d’ambulances privées.

Source : le Monde (5 novembre)

Les ambulanciers, tout comme les artisans-taxis, subissent de plein fouet les GOPÉ, qui demandent de déréguler toutes les professions réglementées.

 

Des dizaines d’élus franciliens manifestent contre la disparition des services publics

Baisse continue des dotations ou disparition programmée de la taxe d’habitation, un collectif d’élus franciliens rassemblant des maires de différentes étiquettes s’est réuni samedi à proximité de l’Assemblée nationale pour exiger de l’État de la « reconnaissance ».

Source : France bleu (10 novembre)

Les communes, premier échelon de la démocratie en France, sont étranglées budgétairement. C’est la politique voulue par l’UE, poussée par les GOPÉ : François Asselineau avait alerté les maires à ce sujet le 22 mars 2017. Revoir également le dossier de Charles-Henri Gallois à ce sujet.

 

France – Conditions de travail

Emploi : Geoffroy Roux de Bézieux sonne la charge contre le CDI

Sous couvert de lutte contre le chômage, le numéro un du MEDEF prône un contrat de travail unique qui abolit la différence entre CDD et CDI. Après les lois travail, « la question du contrat de travail doit être reposée », plaide le patron des patrons.

Source : l’Humanité (9 novembre)

En apparence, la chose est entendue : le travail coûterait trop cher en France. En supprimant les droits qui brident la « liberté » des travailleurs, la prospérité, le plein emploi vont revenir – il suffira de traverser la rue. Est-il besoin de rappeler à M. Roux de Bézieux que le droit du travail est dérogatoire au droit standard, parce que les deux parties n’ont pas le même poids ? Est-il besoin de lui rappeler aussi  que, même si l’on supprimait tout le droit du travail, cela n’inciterait pas les entreprises à embaucher car un patron n’embauche que s’il a des commandes, donc si les consommateurs ont du pouvoir d’achat ? Ce n’est pas par la précarisation généralisée de la société que nous redonnerons du travail aux Français, mais en sortant des traités européens qui organisent l’anémie de notre vie économique.

 

Sécurité sociale : les prestataires de santé à domicile s’alarment d’un plan d’économies « insoutenable »

La Fédération des prestataires de santé à domicile s’est alarmée jeudi du plan de 150 millions d’euros d’économies demandé au secteur, dans le cadre du projet de budget 2019 de la Sécurité sociale, un plan « insoutenable » selon elle.

Source : le Figaro (8 novembre)

L’austérité est imposée par les GOPÉ, qui annonçaient clairement des coupes dans le domaine de la santé pour la période 2015-17 et au-delà.

 

Suicide à Matignon ? Le courrier glaçant des gardes républicains qui donnait l’alerte

Lundi 5 novembre, le corps d’un garde républicain a été retrouvé sans vie dans les jardins de Matignon. À la fin du mois d’août, des gendarmes de la Garde républicaine affectés à Matignon avaient pourtant lancé un avertissement clair à leur hiérarchie concernant leurs conditions de travail.

Source : l’Obs (6 novembre)

Les forces de l’ordre, qui subissent également l’austérité, sont utilisées par le pouvoir au-delà de ce qui est raisonnable, alors même qu’il leur est interdit de faire grève.

L’hôtel de Matignon, le 5 novembre 2018. (Thomas Samson – AFP)

 

 

Europe

Budget italien : la tension monte entre Rome et Bruxelles, le FMI est inquiet

Le gouvernement italien a fustigé jeudi les prévisions économiques de la Commission européenne, bien plus pessimistes que les siennes. La tension est attisée par le FMI, qui craint que la bataille du budget de l’Italie n’ébranle la zone euro.

Source : France-Soir (8 novembre)

 

Suisse : le boom de la construction se poursuit

Environ 53 000 logements neufs sortiront de terre en 2019. Les investissements dans les surfaces commerciales progresseront aussi.

Source : Bilan (5 novembre)

Pendant qu’en France les immeubles vétustes font la fortune des marchands de sommeil ou s’écroulent sur leurs habitants, la Suisse construit de nouveaux logements pour ses familles, et fournit du travail à ses habitants, tout en dynamisant son économie. Impossible ? Le paradis helvète est juste de l’autre côté de l’euro et de l’UE.

Keystone

 

Union européenne – Enlisement

Report de la taxe européenne sur les GAFAM

En Europe, cette directive rencontre des résistances de la part de l’Irlande et des pays du Nord qui profitent de l’installation des GAFAM.

Source : 20 Minutes (6 novembre)

Cette nouvelle est à mettre en regard de la décision britannique de taxer souverainement les GAFAM, ce que permet le Brexit.

 

La BCE réfléchit à envisager une nouvelle vague de prêts géants aux banques

La sortie des programmes de TLTRO pourrait être délicate pour les banques italiennes. Pour amortir le choc, la BCE se laisse la possibilité d’engager une nouvelle vague de prêts à taux préférentiels. Le débat n’est pas tranché.

Source : les Échos (8 novembre)

Les TLTRO, ou Targeted longer-term refinancing operations, sont des opérations ciblées de refinancement de long terme accordées aux banques par la Banque centrale européenne.

 

Blanchiment : l’UE appelle Malte et Luxembourg à respecter les règles

La Commission européenne a annoncé jeudi 8 novembre avoir engagé des procédures juridiques contre Malte et le Luxembourg, auxquels elle reproche de ne pas appliquer intégralement les règles européennes de lutte contre le blanchiment de capitaux.

Source : la Tribune (8 novembre)

Malte avait été épinglée sur son statut de paradis fiscal dans le cadre des « Malta files » en mai 2017. (AFP)

 

Zone euro : Bruxelles abaisse ses prévisions de croissance pour 2019

La Commission européenne a déclaré, jeudi, prévoir 2,1 % de croissance pour 2018 et 1,9 % en 2019.

Source : Europe 1 (8 novembre)

L’Union européenne, avec sa bureaucratie omniprésente, son flot de directives, ses recommandations souvent contraires au bon sens économique, peut se targuer de continuer d’avoir une des croissances les plus faibles au monde.

 

Allemagne

L’Allemagne boucle un sixième budget à l’équilibre pour 2019

La priorité est donnée aux Affaires sociales et à la Défense dans ce sixième budget consécutif à l’équilibre. Son enveloppe totale atteint 356,4 milliards d’euros, soit une hausse de 13 milliards sur un an.

Source : les Échos (9 novembre)

L’Allemagne poursuit son objectif de rigueur dans les comptes publics. Même si cette politique est rude pour certaines parties de sa population, ce choix, issu du jeu démocratique d’outre-Rhin, est respectable. Ce qui l’est moins, c’est de l’imposer au reste de l’Europe, dont les économies n’ont pas les mêmes caractéristiques : par exemple, les pays du sud de l’Europe auraient besoin de pouvoir dévaluer une monnaie redevenue indépendante, et d’avoir les moyens de relancer la production intérieure par l’investissement étatique.

 

L’allemand Manfred Weber élu chef de file de la droite européenne

L’allemand Manfred Weber a été désigné aujourd’hui chef de file de la droite européenne pour les élections européennes de mai 2019 lors d’un congrès à Helsinki, selon les résultats officiels. Au terme d’un scrutin sans suspense, le Bavarois âgé de 46 ans a obtenu 492 des 619 voix des délégués du Parti populaire européen appelés à voter, selon les résultats proclamés officiellement au congrès.

Source : le Figaro (8 novembre)

Encore une fois, c’est un Allemand qui se retrouve bien placé pour parvenir à diriger une institution européenne. D’autant que Manfred Weber pourrait prendre la tête de la Commission européenne après Jean-Claude Juncker. La prophétie de Philippe Séguin se réalise : l’Union européenne, c’est l’Europe allemande.

Manfred Weber (au centre) fête sa victoire aux primaires du Parti populaire européen (PPE). (Markku Ulander – AFP)

 

 

États-Unis

Élections de mi-mandat : après avoir conquis la Chambre des représentants, que vont en faire les démocrates ?

Les élections du mardi 6 novembre ont permis aux démocrates de reconquérir la Chambre des représentants. Entre projets de loi, pouvoir d’enquête et possible destitution, ils vont désormais devoir décider comment utiliser au mieux ce puissant contre-pouvoir à Donald Trump.

Source : Libération (7 novembre)

Les démocrates, écartés du pouvoir depuis la victoire surprise de Trump en 2016, se sont ressaisis et ont réussi à reprendre la direction de la chambre basse du Congrès, ainsi que plusieurs postes de gouverneur d’État. Pas suffisant pour gouverner, mais assez pour bloquer les nouvelles initiatives légales de Trump, désormais condamné à une certaine cohabitation. La question est de savoir si les nouveaux démocrates resteront fidèles à l’héritage d’Obama et de Clinton, ou s’ils se regrouperont autour de la ligne socialiste et anti-mondialiste de Bernie Sanders, éliminé de l’investiture démocrate en 2016 par des manœuvres d’appareil.

 

L’Iran promet de vendre du pétrole en dépit des sanctions américaines

Le président iranien Hassan Rohani a assuré que son pays ne cesserait pas d’exporter ses hydrocarbures malgré les sanctions américaines à l’encontre du secteur pétrolier du pays, entrées en vigueur lundi 5 novembre.

Source : la Tribune (5 novembre)

Le président iranien Hassan Rohani. (Lisi Niesner)

 

Face aux sanctions, la Russie veut se détacher du dollar

Alors que la Russie semble sous un régime de sanctions économiques pour longtemps, le Kremlin redouble d’efforts pour détacher l’économie russe de la monnaie américaine, incontournable dans le commerce mondial.

Source : Romandie (7 novembre)

 

Monde

Trois dirigeants syriens visés par la justice française

Trois mandats d’arrêts internationaux ont été délivrés contre des piliers des services de renseignements syrien. Cette décision, inédite en France, s’inscrit dans le cadre de l’information judiciaire ouverte en octobre 2016 à Paris des chefs de disparitions forcées et de tortures constitutives de crimes contre l’humanité et de complicité de ces crimes.

Source : le Monde (5 novembre)

 

Syrie : 26 civils tués dans des frappes de la coalition antidjihadistes

Vingt-six civils, dont quatorze enfants, ont été tués vendredi dans des frappes aériennes de la coalition dirigée par Washington contre l’ultime poche du groupe État islamique (EI) dans l’est de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Source : l’Orient – le Jour (9 novembre)

 

La Chine dévoile sa future station spatiale

La Chine a dévoilé une réplique de sa première grande station spatiale, symbole des hautes ambitions du pays vis-à-vis de l’espace, et qui devrait être lancée à partir de 2022.

Source : l’Essentiel (6 novembre)

Que dire des innovations européennes dans ce domaine ? Les partenariats industriels européens sont essentiels et nécessitent de la volonté politique. Mais ils n’ont aucunement besoin de l’Union européenne.

La station spatiale chinoise comprendra un module principal long de près de 17 m (lieu de vie et de travail) et deux modules annexes (pour les expériences scientifiques).

 

 

La Chine ne sera pas manipulée par des pouvoirs impérialistes, prévient le vice-président Wang

Avant de se retirer de ses fonctions, le vice-président Wang a appelé à la fin de la guerre commerciale avec les États-Unis, tout en affirmant que la Chine ne compte pas être oppressée, comme au XIXe siècle, par des pouvoirs impérialistes agressifs.

Source : Asia Times (6 novembre) – en anglais

Pendant que l’administration des États-Unis d’Amérique renforce ses mesures de protection commerciale contre les produits chinois, le Parti communiste chinois poursuit son objectif de long terme d’intégration eurasiatique pour relier Pékin et l’Europe de l’Ouest, en passant par la Russie et l’Asie centrale. La France n’a aucun intérêt à privilégier une relation transatlantique exclusive au détriment des développements économiques qui se présentent à l’Est. Cette nouvelle guerre froide n’est pas la nôtre.

 

Julian Assange menacé par l’Équateur d’extradition vers les États-Unis ?

Julian Assange s’est vu reprocher par le ministre équatorien des Affaires étrangères d’avoir tenu des propos injustifiés sur ses conditions d’asile. Il demande au fondateur de Wikileaks de respecter l’Équateur, sous peine de sévères conséquences.

Source : Express.co.uk (1er novembre) – en anglais

Depuis son accession à la présidence de la République, l’ancien bras droit de Rafael Correa, Lenin Moreno, n’a de cesse de renier les engagements de son pays envers le lanceur d’alerte. Abrité dans l’ambassade équatorienne à Londres depuis août 2012, Assange souffre d’un isolement de plus en plus grand, une torture sciemment distillée pour le faire craquer. L’UPR renouvelle sa demande solennelle pour que le gouvernement français offre l’asile politique à ce dissident contemporain, fervent ami de la liberté.

 

Divers

Entretien d’actualité n° 73 avec François Asselineau

00:07 Bilan de l’université d’automne de l’UPR
23:25 Macron compare la situation actuelle à celle des années 30
54:30 Mélenchon cite l’article 63 du TFUE
1:04:56 Des nouvelles du Brexit
1:16:58 L’opération Trident Juncture de l’OTAN
1:21:13 La collectivité européenne d’Alsace
1:30:42 Montée du prix de l’essence, et de la grogne
1:42:02 Conclusion et dernières actualités de l’UPR

Source : UPR (7 novembre)

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel, la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet
Rédacteurs : Alexis Comte, Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, David Pauchet
Relecture : équipe de relecture
Validation finale : François Asselineau

 

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ?
Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :