Pour François Asselineau, les députés LREM et apparentés opposés à l’article 49 alinéa 3 doivent quitter leur groupe parlementaire.

Télécharger en PDF
Lecture : 5 min

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’UNION POPULAIRE RÉPUBLICAINE
Mardi 3 mars 2020 – 06h45

François Asselineau appelle les députés LREM et apparentés qui s’étaient opposés à l’emploi par le gouvernement de l’article 49 alinéa 3 de la Constitution pour imposer la « réforme » des retraites à mettre leurs actes en conformité avec leurs paroles, et à quitter le groupe parlementaire majoritaire.
 
Dans une tribune du 21 février dernier, 12 députés dont 8 rattachés au groupe LREM qualifiaient en effet le recours au « 49-3 » de « passage en force » et de « déni de démocratie », revenant à « dévoyer le rôle du Parlement », à « dégrader le rôle des parlementaires » et surtout à « refuser le débat ».
 
Ce groupe de 8 députés de la majorité était composé :

  • de 6 membres de LREM :

  • de 2 députés apparentés au groupe majoritaire :
    • Annie Chapelier, qui avait déjà démissionné du parti LREM le 20 janvier 2020 tout en restant « en même temps » rattachée au groupe parlementaire
    • Albane Gaillot

Delphine Bagarry et Hubert Julien-Laferrière viennent d’annoncer leur démission du groupe LREM, ce lundi 2 mars au soir, emboîtant le pas au sénateur Michel Amiel qui avait annoncé son départ de LREM quelques heures auparavant, en dénonçant au passage le « cynisme » et « l’incompétence politique » de ses anciens camarades.

Si les 6 autres députés LREM et assimilés, signataires de la tribune du 21 février dernier, suivent l’exemple de Delphine Bagarry et d’Hubert Julien-Laferrière en démissionnant de leur groupe à l’Assemblée nationale, l’effectif de ce dernier passera de 298 à 292.

Il suffira alors que 4 députés de plus seulement en claquent encore la porte pour que le groupe LREM tombe à 288 députés et que Macron perde ainsi la majorité absolue au Palais-Bourbon, qui est de 289 élus.

Mobilisation citoyenne auprès des 6 députés LREM hostiles à l’article 49 alinéa 3

Nous invitons donc tous les Français qui nous suivent et qui nous font confiance à prendre contact avec les 6 députés par courriel ou en allant les voir personnellement pour leur faire connaître, de manière respectueuse et républicaine :

Ces 6 députés, que nous devons tous inviter à quitter le groupe LREM pour mettre leurs actes en accord avec leurs écrits, peuvent être joints aux adresses suivantes :
jean-francois.cesarini@assemblee-nationale.fr
stephane.claireaux@assemblee-nationale.fr
sonia.krimi@assemblee-nationale.fr
martine.wonner@assemblee-nationale.fr
annie.chapelier@assemblee-nationale.fr
albane.gaillot@assemblee-nationale.fr

 
Les députés opposés au « 49-3 », qu’ils se revendiquent de la majorité ou de l’opposition, doivent faire preuve de courage et se montrer à la hauteur de leur rôle.

Celui-ci consiste d’abord et avant tout, non pas à obéir aux ordres dictatoriaux de Macron, mais à représenter la volonté des Français, dont la grande majorité est opposée à la réforme des retraites et ne supporte plus ni la politique ni la personnalité de Macron.

La destitution de ce dernier s’avère chaque jour plus urgente.