Revue de presse du 23 au 29 décembre 2019

Télécharger en PDF
Lecture : 31 min
Print Friendly, PDF & Email
Le centre de contrôle du ministère de la Défense lors du test du missile hypersonique Avangard, à Moscou, le 26 décembre 2018. (Mikhail Klimentyev/AFP)

Moscou déploie le missile hypersonique Avangard, son « arme absolue »

Ce système fait partie d’une nouvelle génération d’engins capables, selon les autorités russes, d’atteindre une cible quasiment partout dans le monde et de surpasser n’importe quel bouclier antimissile existant, tel que le système déployé par les États-Unis en Europe.

Source : le Monde (27 décembre)

Avec cette arme, la Russie se dote d’une force de dissuasion qui garantit la sécurité de son territoire. Rappelons que la dénonciation du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (traité INF), qui a relancé cette course aux armements, est de la responsabilité des États-Unis d’Amérique.

France – Macron

« Le nouveau monde est désolant » : n’ayant pas présenté ses vœux de Noël, Macron suscite l’indignation

Contrairement aux années précédentes, Emmanuel Macron n’a pas adressé ses vœux de Noël aux Français. Rompant avec la tradition, le président de la République a été la cible de nombreuses critiques.

Source : RT France (26 décembre)

Effectivement, étant donné la situation, il devient de plus en plus difficile pour le locataire de l’Élysée de présenter ses vœux de Noël aux Français.

Macron, isolé de tous et au bout du rouleau, craint pour sa sécurité. Parviendra-t-il à terminer sa présidence-escroquerie ?

Le journal le Parisien de ce 28 décembre consacre un article édifiant sur l’atmosphère de fin de règne, pour ne pas dire de folie, qui règne autour de Macron. Comment Macron, frappé du syndrome de Ceaucescu, va-t-il terminer sa présidence calamiteuse ?

Source : UPR (28 décembre)

Macron renonce à sa « retraite de président » : Tartuffe pour la gauche, « exemplaire » selon LREM

Nouvelle carte abattue par l’exécutif dans l’épineux dossier de la réforme des retraites : samedi 21 décembre, l’Élysée a indiqué que le président renonçait à sa pension de chef de l’État. Force est de constater que l’opposition, à gauche, refuse de s’en contenter.

Source : Valeurs actuelles (21 décembre)

Doit-on comprendre que les Français devront aussi renoncer à leur retraite ? Si l’initiative peut paraître courageuse, elle signifie en réalité que Macron peut, lui, se permettre de renoncer à sa retraite, contrairement à la majorité des Français.

Réforme des statuts de LREM : le parti peine à mobiliser ses adhérents

Seuls 4,2 % des adhérents de LREM ont participé au scrutin sur la réforme des statuts. Un constat qui révèle aussi certaines faiblesses au sein du parti.

Source : le Parisien (26 décembre)

Ambiance crépusculaire dans la majorité : qui peut encore, parmi les adhérents de LREM, se sentir en confiance dans un parti offrant tant d’images de corruption et de dictature… si ce n’est quelques-uns qui espèrent y trouver un poste ?

France – Retraites

Réforme des retraites : cinq minutes pour comprendre la grève à l’Opéra de Paris

Danseurs, choristes ou musiciens, les salariés de l’Opéra de Paris bénéficient d’un régime spécial de retraite menacé par la réforme du gouvernement. Le gouvernement a proposé aux danseurs de l’Opéra de Paris, en grève contre le projet de réforme des retraites, que le nouveau texte entre en vigueur seulement pour les danseurs recrutés à partir de 2022, selon un document consulté par l’AFP.

Source : le Parisien (24 décembre)

L’Opéra national de Paris a un régime spécial de retraite depuis le règne de Louis XIV. Macron a vraiment réussi à se mettre à dos toutes les catégories de population en retranscrivant l’harmonisation des régimes de retraite demandée par les GOPÉ. Et pourquoi faudrait-il les harmoniser ? Les régimes spéciaux ne sont pas arrivés là par hasard, comme est en train de le montrer le gouvernement à travers ses reculades catégorielles successives. 

Le soutien à la grève minoritaire ? Une insoumise signale au CSA un sondage tronqué sur LCI

Ce 21 décembre, la chaîne d’information LCI a diffusé un sondage tronqué occultant 20 % des sondés favorables à la grève contre la réforme des retraites : le soutien au mouvement apparaissait dès lors minoritaire.

Source : RT France (23 décembre)

Ce n’est pas la première manipulation des médias de masse. L’UPR a déjà par exemple démontré les manipulations de BFM TV lors de la présentation d’un « camembert statistique ».

Disparition de la catégorie « Sympathie » sur LCI.

Retraites : la mobilisation désormais aussi longue que celle de 1995

Le conflit social sur la réforme des retraites entre ce jeudi dans sa quatrième semaine avec des transports toujours très perturbés par les grèves, sans aucune porte de sortie visible et avec une nouvelle journée d’action à l’ordre du jour, samedi. 

Source : la Tribune (26 décembre)

La France est menottée par l’Union européenne (voir le point 10 des GOPÉ, dont l’application est rendue obligatoire par l’article 121 du TFUE), et la modification des traités de l’UE est quant à elle bloquée par l’incapacité de 28 États à avoir une politique commune. Le seul moyen de débloquer la situation est à court terme d’abandonner cette réforme insensée, et à moyen terme de se libérer de l’Union européenne.

Retraites : une majorité de dirigeants veulent que le gouvernement revoie sa copie

Interrogés dans le cadre de « la grande consultation » par OpinionWay pour la Tribune/LCI et CCI-France, 57 % des chefs d’entreprise ne souhaitent pas que le gouvernement maintienne en l’état son projet de loi sur les retraites. Dans le détail, 42 % des dirigeants apprécieraient que le projet soit modifié, et 15 % attendent qu’il soit purement et simplement retiré.

Source : la Tribune (23 décembre)

Même le patronat ne se sent pas à l’aise sur la réforme : c’est dire qu’il y a un os !

Réforme des retraites : les contrôleurs aériens devraient voir leurs avantages maintenus

Ouverture des droits à 52 ans, âge pivot fixé autour de 56 ans : à l’issue de la réforme des retraites, les aiguilleurs du ciel devraient conserver certains avantages liés à la spécificité de leur métier. Une grève massive n’est pas à l’ordre du jour, tandis que les négociations avec le gouvernement se poursuivent.

Source : les Échos (24 décembre)

Le gouvernement tente ce qu’il a toujours fait jusqu’à présent : diviser pour mieux régner en espérant que, en cédant sur certaines professions clefs, la mobilisation faiblira.

Des garanties généreuses sont aussi en vue pour les régimes spéciaux d’EDF et d’Engie

Le patronat et les syndicats de la branche des industries gazière et électrique discutent depuis un an et demi pour rendre la transition vers un régime universel moins brutale pour leurs salariés au statut. Il reste à s’accorder sur les garanties de conversion des droits acquis.

Source : les Échos (24 décembre)

Si la France n’était pas dans l’UE, il n’y aurait pas de GOPÉ et donc pas de réforme des retraites. Et donc la transition serait encore moins brutale pour EDF et Engie puisque les salariés pourraient garder leurs régimes spéciaux !

France – Autres réformes

Le gouvernement envisage une expérimentation de la reconnaissance faciale dans des lieux publics

Cette phase de test pourrait durer « de six mois à un an, sous la supervision de la société civile et des chercheurs », a annoncé le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, dans un entretien au Parisien.

Source : France info (26 décembre)

C’est le début de la mise en place de la surveillance généralisée de la population. Le potentiel liberticide d’une telle pratique est énorme, car qui garantira la vertu des surveillants ? Pour en savoir plus sur Cédric O, une interview est disponible sur la chaîne Internet Thinkerview.

Cédric O, lors d’une rencontre avec la presse à Washington (États-Unis), le 3 décembre 2019. (Éric Baradat/AFP)

La réforme des APL n’entrera pas en vigueur le 1ᵉʳ janvier comme prévu

La Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) a demandé plus de temps pour mettre en place une évolution du mode de calcul des aides personnalisées au logement. Cette réforme vise à mettre en œuvre la « contemporanéité » des APL, c’est-à-dire leur calcul à partir des revenus actuels du bénéficiaire et non plus de ceux qui remontent à deux ans, comme c’est le cas actuellement. Au mois de juillet, Matignon avait estimé à « un peu au-dessus d’un milliard d’euros » les économies réalisées grâce à cette réforme.

Source : le Monde (26 décembre)

En bref, Macron n’a plus le pouvoir de produire la moindre austérité supplémentaire face à la révolte généralisée. Fin de règne assurément.

France

Altran : Goldman Sachs a acquis 7 % du capital hors marché, ne précise pas ses intentions

La banque américaine Goldman Sachs a acquis 7,06 % du capital du groupe de conseil en technologie Altran, sous le coup d’une OPA amicale de Capgemini, selon un avis publié vendredi par l’AMF. L’entrée de Goldman Sachs au capital d’Altran intervient alors que le fonds activiste américain Elliott conteste depuis des semaines les conditions financières de l’OPA. Elliott détient environ 13,5 % du capital d’Altran.

Source : les Échos (23 décembre)

Il serait bon justement de comprendre les intentions de Goldman Sachs, qui est une banque éminemment politique, et notamment lourdement responsable du désastre en Grèce.

Un radar tous les 10 kilomètres sur les routes de Guadeloupe

Population et élus de l’île s’étonnent du déploiement massif de radars sur les 1 000 km de route, alors que d’autres problèmes plus urgents ne trouvent pas de financement.

Source : le Point (26 décembre)

A ce niveau de densité de radars, est-on encore dans la sécurité routière ou plutôt dans la rente ?

Radar tourelle. (radars-auto.com)

Les élus de Guadeloupe demandent plus d’autonomie au gouvernement

Les élus guadeloupéens ont demandé une révision de la Constitution « afin de doter la Guadeloupe d’une loi organique pour tenir compte de sa situation spécifique et singulière », dans une résolution adoptée à l’unanimité lors de leur congrès tenu vendredi 20 décembre 2019.

Source : Ouest-France (22 décembre)

Les élus guadeloupéens s’alignent sur l’oligarchie pour condamner l’unité législative, et à terme l’intégrité territoriale de la République. Revoir la conférence sur les euro-régions.

Union européenne

Face à la Chine, ce n’est peut-être pas sa politique concurrentielle que l’Europe doit changer

Sous la pression politique, Ursula von der Leyen promet de « revoir » les règles de la concurrence qui ont empêché la fusion entre Alstom et Siemens. Entre-temps, Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence reconduite dans ses fonctions, a mis de l’eau dans son vin.

Source : BFM TV (27 décembre)

BFM TV, qui est une chaîne française, ne devrait-elle pas se réjouir que le TGV ne soit pas devenu allemand ? Ensuite, quand bien même la réforme de la politique concurrentielle serait voulue, l’unanimité des 28 États membres serait-elle vraiment atteignable pour permettre la réforme des traités européens ? La réponse est non. 

Les banques de la zone euro vont récupérer 70 milliards d’euros de fonds propres

À partir de 2021, l’exigence en fonds propres « durs » des banques de la zone euro va diminuer de 0,9 % en moyenne. Selon nos calculs, ce sont ainsi plusieurs dizaines de milliards d’euros de fonds propres que les banques pourront employer pour d’autres usages. De quoi brouiller les négociations en cours sur Bâle III.

Source : les Échos (20 décembre)

Les pressions du lobby bancaire ont réduit le peu de sécurité qui avait été mis en place lors de la crise financière de 2007-2008. En cas de nouvelle catastrophe bancaire, ce sera malheureusement les peuples qui trinqueront.

L’impact du rachat de l’Ukrainien Motor Sich par des intérêts chinois

François Asselineau revient sur les conséquences géopolitiques de la vente de cette entreprise aéronautique. En effet, la Chine va devenir un acteur de premier plan dans ce secteur.

Source : UPR (27 décembre)

Brexit : les députés britanniques approuvent le projet de loi de retrait

Boris Johnson tient sa promesse de réenclencher avant Noël un processus parlementaire qui avait déraillé fin octobre. Le texte doit encore être amendé à la reprise des travaux de la Chambre des communes, prévue le 7 janvier.

Source : les Échos (20 décembre)

Contrairement à la séquence précédente, durant laquelle May avait subi la pression de Bruxelles, c’est désormais Johnson qui négocie en position de force car, pour éviter un Brexit « dur » qui les pénaliserait, les Européens vont devoir faire des concessions.

Le texte doit encore être amendé à la reprise des travaux de la Chambre des communes, prévue le 7 janvier. (AFP)

Nord Stream 2

Nord Stream 2 : Trump signe la loi imposant des sanctions contre le gazoduc qui doit relier la Russie et l’Allemagne

Les États-Unis craignent que le gazoduc n’accroisse la dépendance des Européens vis-à-vis du gaz russe et veulent imposer des sanctions aux entreprises associées à la construction de l’ouvrage.

Source : le Monde (21 décembre)

La vérité ne serait-elle pas plutôt que l’absence de Nord Stream 2 risquerait d’accroître la dépendance des Européens à l’égard du gaz de schiste américain ?

Sur le chantier de Nord Stream 2, à Lubmin, dans le nord-est de l’Allemagne, le 26 mars. (Tobias Schwarz/AFP)

Nord Stream 2 : la diplomatie russe dévoile sa riposte aux sanctions américaines

Selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, Moscou pourrait étendre la liste des citoyens américains interdits d’entrée en Russie en réponse aux sanctions américaines visant le gazoduc Nord Stream 2.

Source : RT France (25 décembre)

Les États-Unis violent quotidiennement le droit international en imposant l’extra-territorialité de leurs lois, visant à empêcher des pays tiers de commercer avec la Russie. En ripostant de façon mesurée, la Russie ne fait que se défendre.

Monde

Que contiennent les nouveaux documents publiés par WikiLeaks quant à l’« attaque chimique » à Douma ?

Ce 27 décembre, WikiLeaks a publié plusieurs documents, dont un courriel attribué à la direction de l’organisation exigeant le retrait des archives d’une note contredisant plusieurs points du rapport final sur l’attaque chimique présumée de Douma.

Source : RT France (27 décembre)

La note précisait que les cylindres trouvés auraient été placés « manuellement » sur le site, et non largués par voie aérienne. Et le courriel exigeant le retrait des archives de la note compromettante a été rédigé par le Français Sébastien Braha. Quel rôle a donc joué la France dans cette affaire trouble ? 

Pékin réduit ses tarifs douaniers

Les baisses ciblées sur 850 produits visent à soutenir l’économie et à envoyer un signal d’ouverture.

Source : le Figaro (24 décembre)

La Chine est durement touchée par les mesures unilatérales de l’administration américaine. Elle s’efforce d’y répliquer de façon mesurée pour éviter une dégradation trop radicale de la situation commerciale internationale. Cette mesure de détente pourrait préparer un accord plus large entre Pékin et Washington.

La Turquie va envoyer des troupes en Libye

Des troupes turques vont-elles bientôt débarquer en Libye pour soutenir le gouvernement d’union nationale de Fayez el-Sarraj ? Le président turc souhaite en tout cas en avoir la possibilité : il va présenter un texte en ce sens à sa majorité.

Source : le Figaro (26 décembre)

Détruite sur ordre des États-Unis par les armées française et anglaise, la Libye de Kadhafi est devenue un terrain de jeu pour les chefs de guerre et les djihadistes de tous bords, qui en profitent pour instrumentaliser les migrants de toutes origines. Avec quel mandat la Turquie, membre de l’OTAN, enverrait-elle des troupes dans ce pays ? 

Mali : première frappe d’un drone français en opération, un total de 40 djihadistes tués

L’armée française a annoncé avoir effectué pour la première fois, samedi 21 décembre, une frappe en opération à l’aide d’un drone Reaper, dans le centre du Mali. Les militaires de la force Barkhane ont mis « hors de combat » un total de 40 djihadistes.

Source : Ouest-France (23 décembre)

L’engagement de l’armée française dans la région ressemble à une fuite en avant, d’autant plus incertaine que la diplomatie française a par ailleurs été accusée d’avoir aidé des groupes djihadistes en Libye et en Syrie. Quand cesserons-nous de louvoyer ?

Un drone français avant le décollage à Niamey, au Niger, mardi 17 décembre 2019. (Daphné Benoit/AFP)

Bolivie : Morales dénonce un coup d’État dû aux richesses en lithium de son pays

Actuellement réfugié en Argentine après être passé par le Mexique, l’ancien président bolivien Evo Morales rêve d’un retour au pays et dénonce les puissances extérieures qui auraient forcé la population à se soulever contre lui.

Source : Ouest-France (24 décembre)

Il s’agit assurément d’un coup d’État avec une présidente par intérim autoproclamée : comme un écho de Guaido au Venezuela.


Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, Geoffrey Marhoffer, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Vous avez relevé une erreur dans le contenu de cette page, et vous souhaitez la signaler ? Pour cela, surlignez-la, puis appuyez simultanément sur les touches Ctrl + Entrée. Nous procéderons aux corrections si nécessaire et dès que possible.

Aidez-nous ! Partagez :