Du rififi au sommet de l’État ? Mais qui donc Jean Castex vise-t-il avec ses déclarations ?

Télécharger en PDF
Lecture : 5 min

DU RIFIFI AU SOMMET DE L’ÉTAT ?« Je veux ici dénoncer toutes les compromissions qu’il y a eu pendant trop d’années avec l’islamisme radical » MAIS QUI DONC JEAN CASTEX VISE-T-IL ?!?

Au cours de son entretien sur TF1 le 1er novembre 2020 à 20h00, le Premier ministre Jean Castex a eu un geste fort déplacé qui a enflammé les réseaux sociaux.

Il a tout bonnement fait un doigt d’honneur en dénonçant « l’islamisme radical », en précisant qu’il comptait des « complices à l’étranger » et des « complices à l’intérieur ». Et il a ajouté : « Je veux ici dénoncer toutes les compromissions qu’il y a eu pendant trop d’années »
(source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/jean-castex-denonce-les-compromissions-avec-l-islamisme-radical-20201101)

Mais à qui pensait donc Jean Castex en parlant de ces « compromissions » ?

Ne pensait-il pas, par hasard et entre autres, à Macron lui-même ?

Peut-être a-t-il toujours en travers de la gorge, comme beaucoup de Français, la décision insensée et irresponsable de Macron de signer en décembre 2018 le Pacte de Marrakech qui vise à ORGANISER des « MIGRATIONS SÛRES, ORDONNÉES et RÉGULIÈRES. »

Macron a pris cette décision sans demander l’avis des Français, parce qu’il savait parfaitement qu’elle se heurtait à une très forte opposition de l’opinion publique

Pour se remémorer ce déni de démocratie imposé par Macron, d’autant plus scandaleux que cette signature a eu pour effet de renforcer encore l’immigration en France, on peut :

  • Relire l’analyse écrite très précise et détaillée que j’ai mise en ligne sur notre site le 26 décembre 2018 :

https://www.upr.fr/france/que-penser-et-que-faire-du-pacte-de-marrakech-approuve-par-macron-de-facon-inconstitutionnelle-et-dans-le-dos-des-francais/

  • Visionner les deux vidéos que j’ai réalisées à cette époque pour décrire et m’opposer à ce traité international : « ONU : Le Pacte de Marrakech »
    version courte de 14 minutes, mise en ligne le 4 décembre 2018
  • « Les dessous du pacte de Marrakech »
    -version longue de 1h 02 minutes, mise en ligne le 29 décembre 2018

« nous devrions nous autoflageller … »


Au cours de cet entretien sur TF1 le 1er novembre 2020, le Premier ministre Jean Castex a poursuivi son doigt d’honneur, en dénonçant « toutes les justifications à cet islamisme radical : nous devrions nous autoflageller, regretter la colonisation, je ne sais quoi encore ! »

(source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/jean-castex-denonce-les-compromissions-avec-l-islamisme-radical-20201101)

Mais à qui pensait donc de nouveau Jean Castex en dénonçant cette « autoflagellation » ?

Décidément, ne pensait-il pas encore, entre autres, à Macron lui-même ?

Il ne peut quand même pas avoir oublié le voyage d’Emmanuel Macron, en voyage en Algérie en février 2017 pendant la campagne présidentielle…

Dans un entretien à la chaîne algérienne Echorouk News, Macron avait qualifié la colonisation française de « crime », de « crime contre l’humanité » et de « vraie barbarie » pour laquelle la France devait présenter ses « excuses ».

Cette repentance avait suscité une émotion considérable et provoqué un énorme scandale dans toute la droite française, à laquelle appartenait Castex lui-même !

Tous les journaux se firent l’écho du tollé suscité par Macron, et par exemple :
https://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php

Alors, qui Castex vise-t-il avec son doigt d’honneur lorsqu’il dénonce aujourd’hui avec virulence « l’autoflagellation » de ceux qui « regrettent la colonisation » ???

Y aurait-il du rififi entre Matignon et l’Élysée ?

Aidez-nous ! Partagez :